Á partir du 1er janvier 2018, les calculatrices à mémoire alphanumérique devront disposer d'un mode examen (Voir Bulletin officiel http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=87354 ).
Le mode examen bloque temporairement l'accés à la mémoire de la calculatrice, ou l'efface. Le mode examen n'est pas réversible pendant la durée de l'épreuve (connection par câble à un ordinateur ou à une autre calculatrice pour pouvoir annuler le mode examen), et un signal lumineux clignotant indique au surveillant que la calculatrice est en mode examen.

Avec la montée en puissance des calculatrices, et en particulier de leurs capacités de stockage de l'information, il était prévisible que le gouvernement finirait par réagir en pondant quelque chose.

1 - Est-ce que cette nouvelle obligation va réduire les inégalités entre les élèves/étudiants qui peuvent se payer une calculatrice haut de gamme dernier modèle à XXX Mo mémoire flash, et ceux qui doivent se contenter d'une calculatrice plus limitée?

NON, ÉVIDEMMENT! La led et le verrouillage de la mémoire sont contrôlés par logiciel, donc il suffit de bidouiller l'OS de la calculatrice pour simuler le mode examen: La led clignote et la mémoire reste accessible. Á partir du moment où le constructeur prévoit la possiblilité de flasher un nouvel OS pour une mise à jour. Un hacker arrivera toujours à contourner les protections et à intégrer de nouvelles fonctionnalités à un OS. Internet se chargera de diffuser l'exploit en un rien de temps.

2 - Est-ce que stocker des Mo de cours au format pdf ou texte dans sa calculatrice peut aider le jour de l'examen ou du concours?

C'EST PEU PROBABLE! Chercher des informations dans une calculatrice est peu pratique et prend du temps. En plus, l'écran de petite taille ne facilite pas la recherche. Et surtout à quoi bon chercher des formules ou définitions si on ne les a pas assimilées? Les exercices des examens sont basés sur l'analyse et compréhension du problème, puis le choix et l'utilisation de la ou des bonnes formules. Et finalement, lire et comprendre un cours qui s'affiche sur un écran minuscule ne peut que faire perdre beaucoup de temps au candidat.

 

Pour conclure, en tant qu'enseignant, je doute que cette nouvelle directive soit d'un grand intérêt pour l'élève ou l'étudiant. Par contre, les calculatrices d'occasion (Ti 89t, Graph 100+ et autres) ne trouveront plus preneurs, voilà une bonne affaire pour les constructeurs.